CPN BRABANT Index du Forum CPN BRABANT
Nous avons décidé d'ouvrir ce forum afin d'être en contact avec vous.
Vous avez besoin de renseignements, un site semi naturel est en danger dans votre commune, une espèce est victime de la chasse ...
Nous sommes à votre disposition.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Halte aux Meurtres des loups en Norvège

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    CPN BRABANT Index du Forum -> Mammalogie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
staff



Inscrit le: 08 Juil 2004
Messages: 1784
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven Jan 21, 2005 12:43 pm    Sujet du message: Halte aux Meurtres des loups en Norvège Répondre en citant

Chers Lecteurs,

Nous sommes scandalisé par la décision du Ministre de l'Environnement

de Norvège d'autoriser de tuer cinq loups dans la région de Hedmark.

Nous avons écrit au Conseil de l'Europe afin qu'il prenne des sanctions

contre ces massacres.

Le loup est protégé.

Pour plus d'informations:

lire le site web :

http://www.loup.org/sommaire.html


Bonne Lecture.

Staff
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
staff



Inscrit le: 08 Juil 2004
Messages: 1784
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven Jan 21, 2005 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ches Lecteurs,

Voici la réponse du Consei de l'Europe par e-mail :

Le document est à votre disposition.


Staff
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


De: FERNANDEZ-GALIANO Eladio <Eladio.FERNANDEZ-GALIANO@coe.int>
Date: Ven 21 jan 2005 12:41:14 Europe/Brussels
À: 'info cpnbrabant' <info@cpnbrabant.be>
Objet: RE: LOUP EN NORVEGE
Attachments: Il existe 1 pièce jointe


Monsieur,

 

Le Comité permanent de la Convention de Berne a examiné la gestion du loup en Norvège en

2001.

 

Le Comité n'a pas estime nécessaire d'ouvrir des procédures d'infraction contre la Norvège pour non respect de la Convention de Berne.

 

Ci-joint vous trouverez le document pertinent voire page 28.

 

Je vous prie de croire, Monsieur, en mes sentiments distingués.

 


Eladio Fernandez-Galiano

Head of Natural Heritage and Biological Diversity Division  Council of Europe
Chef de la Division du Patrimoine naturel et de la diversité biologique    Conseil de l'Europe
Postal address:  F- 67075 STRASBOURG Cedex  France  Tel(+33) 388 41 22 59 Fax (+33) 388 41 37 51e-mail: eladio.fernandez-galiano@coe.int

Website English: 
http://www.coe.int/t/e/Cultural_Co-operation/Environment/Nature_and_biological_diversity/

French http://www.coe.int/biodiversity/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
staff



Inscrit le: 08 Juil 2004
Messages: 1784
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven Jan 21, 2005 2:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voici le texte du document dU Conseil de l'Europe afin

de mieux comprendre le dossier.

Staff

________________________________________________________________________________________________________________________
5.4 Points pour information - Gestion du loup (Canis lupus) en Norvège
Documents pertinents : T-PVS (2001) 56 Rapport du gouvernement
T-PVS (2001) 57 Rapport de l’ONG
Le Secrétariat présente cette question en rappelant au Comité que le Bureau n'a pas estimé qu'elle devait donner lieu à l'ouverture d'un dossier, mais que le Comité a fait de cette question un « point pour information » lors de sa dernière réunion et que la Suède a souhaité qu'elle soit examinée.

La Déléguée de la Norvège explique les difficultés liées à la gestion des espèces carnivores, dont les populations ne se reconstituent que depuis peu, après avoir frôlé l'extinction en Norvège et en Suède. A moyen terme, on peut considérer que la population de loups s'est reconstituée de manière spectaculaire; en effet, alors que cette espèce avait pratiquement disparu, on a compté 87 à 97 loups l'hiver dernier. Ce chiffre, qui dépasse les prévisions, a été atteint grâce à un effort de conservation soutenu. Etant donné que cette population se caractérise par un taux d'accroissement de 20 à 30 % par an, elle devrait continuer à augmenter. La politique de la Norvège est d'établir des populations viables de toutes les espèces de carnivores. Compte tenu des conflits avec l'élevage de moutons, des mesures d'indemnisation ont été mises en place, dont le coût s'élève à 16,5 millions d'euros par an. La gestion suppose aussi de supprimer certains loups hors des « zones à loups » définies par le gouvernement. Les moyens utilisés visent à rendre la gestion des carnivores plus prévisible et financièrement raisonnable. Il est peu probable que des changements soient apportés à une politique volontariste qui vise au maintien de populations de loups viables et respecte l'obligation imposée par la Convention de Berne. Il est souhaitable de collaborer avec la Suède pour gérer la population transfrontalière.
Le Délégué de la Suède explique pourquoi son gouvernement attache une grande importance à cette question et a souhaité qu'elle soit examinée. La population de loups scandinave se répartit entre la Norvège et la Suède et compte au maximum 100 individus (avril 2001). La faiblesse numérique de cette population rend son avenir très incertain. En 1998, l'organisme suédois de protection de l'environnement et l'institut norvégien de gestion de la nature se sont mis d'accord sur la gestion de leur population commune. De l'avis de la Suède, certaines décisions récentes de la Norvège sont contraires à cet accord. Il s'agit des décisions suivantes: (i) autoriser la chasse au loup sur l'ensemble du territoire norvégien; (ii) ne pas accorder de protection particulière aux groupes familiaux et aux couples; et (iii) délimiter une zone de gestion du loup qui ne couvre qu'environ 15 % du territoire norvégien.
La Suède abrite environ 80 % de la population de loups et sait que, dans certaines circonstances, il faut tuer des animaux. Toutefois, au cours des dix dernières années, la Suède n'a délivré d'autorisation que pour un seul loup. La situation est totalement différente en Norvège: dix loups y ont été abattus légalement l'hiver dernier, et il est prévu d'en tuer d'autres cet hiver. Par cette pratique, la Norvège s'attribue toute la marge de manœuvre disponible pour la gestion. L'organisme suédois de protection de l'environnement est prêt à négocier un nouvel accord avec les autorités norvégiennes, dans le but d'établir une population de loups viable dans les deux pays.
La représentante de 8 organisations non gouvernementales de Suède, de Finlande et de Norvège déclare que les modes de gestion du loup que la Norvège applique actuellement, ou qu'elle prévoit d'appliquer, lui semblent contraires à l'article 9 de la Convention de Berne, et ce pour plusieurs raisons; en effet, cet article stipule notamment qu'on ne peut tuer des animaux appartenant à des espèces protégées que s'il n'y a pas d'autre solution satisfaisante et si cela n'est pas préjudiciable à la survie de la population. La première raison est liée à toutes les insuffisances de la zone de gestion du loup située à l'est et à l'ouest d'Oslo. Cette zone est beaucoup trop petite pour servir de refuge à une population de loups. Du fait de sa taille, de sa localisation et de son statut de protection, elle ne permet pas de protéger les loups, et elle semble avoir été choisie pour des motifs politiques, et non pas biologiques. Deuxièmement, les règlements et les autres mesures concernant le loup adoptées par la Norvège doivent porter sur la population norvégienne, et non pas sur l'ensemble de la population scandinave. Troisièmement: pour déterminer si la populatio
n de loups norvégienne peut supporter la suppression d'un certain nombre d'individus, il est nécessaire de s'appuyer sur des données scientifiques, dont la Norvège ne dispose pas. La représentante conclut qu'il importe de poursuivre le débat sur la nécessité d'améliorer les pratiques norvégiennes de gestion du loup, afin d'établir une population de loups viable en Scandinavie.
Le Président espère que cet échange de vues a permis de mieux comprendre les positions respectives de la Norvège et de la Suède, et que les deux pays établiront des contacts en vue de reprendre leur collaboration sur cette question.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    CPN BRABANT Index du Forum -> Mammalogie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 29678 / 0